Retour à l’aperçu

Au pas de course vers l’intégration sociale

Grâce à sa simplicité, la course à pied est un sport accessible à presque tous et représente un excellent vecteur d’intégration sociale. L’association Flag21 a bien compris ce pouvoir unique du sport et l’utilise pour favoriser la cohésion sociale et faciliter l’intégration de migrants dans la société locale en proposant des entraînements de course à pied et en encourageant la participation à des courses populaires. Une action qui profite aussi au sport genevois.

Créée au printemps 2017 à l’issue du SocialUp week-end, cette association a pour objectif de répondre à la problématique sociale de l’intégration des migrants dans le canton de Genève. « L’idée est simple : aller dans les foyers d’accueil du canton, communiquer aux migrants les bienfaits du sport pour leur santé physique et psychique et surtout, leur offrir, quel que soit leur niveau, l’opportunité de pratiquer la course à pied dans un cadre interculturel en mettant en avant les valeurs de partage, de solidarité et d’inclusion sociale », explique Jérôme Berthoud, président de Flag21. « De plus, dans une optique de prévention des discriminations, l’objectif est aussi d’agir sur la population locale en permettant à des personnes vivant à Genève d’aller à la rencontre de migrants. Cela afin de favoriser l’accueil de ces derniers ».

C’est ainsi qu’une équipe d’une trentaine de migrants et de locaux a pris part à des entraînements animés par des professionnels en vue de participer à plusieurs courses dans le canton de Genève telles que le Tour du Canton de Genève et l’Antigel Run. Dans le cadre de cette dernière, les organisateurs ont même demandé à Flag21 de préparer quatre entraînements officiels de préparation pour la course destinés à tous les participants populaires de l’Antigel Run. « Une belle opportunité de favoriser la mixité et les échanges », nous dit Jérôme Berthoud. C’est dans cette optique qu’un moment de partage autour d’une collation a été mis sur pied après chaque entraînement. Enfin, certains coureurs migrants ont même été chargés de coacher un groupe et de donner l’échauffement à tous les participants le jour de la course. Une manière de les faire devenir acteurs, de renforcer le partage des responsabilités et de pousser le processus d’intégration encore plus loin. L’ambition suivante pour Flag21 est d’ailleurs d’essayer d’offrir des places de stage au sein du comité d’organisation d’autres courses populaires afin de permettre aux migrants de développer des compétences et un réseau mais aussi d’acquérir une expérience professionnelle.

« L’aventure Flag21 ne fait que commencer et son projet rencontre déjà un immense succès », souligne fièrement Jérôme Berthoud, qui reçoit des demandes de collaboration d’autres manifestations sportives. Il s’agit là effectivement d’une situation gagnant-gagnant où le sport sert d’outil d’intégration mais où l’intégration profite aussi au sport genevois en amenant de nouveaux participants dans les manifestations sportives et potentiellement de nouveaux membres dans les clubs. Pour Spirit of Sport, c’est dans tous les cas un précieux exemple d’une application concrète des principes un et trois de la Charte d’éthique du sport suisse et surtout une mise à l’honneur des valeurs olympiques d’Amitié et de Respect !

Source des photos: A. Tardy Photography / FLAG21
Share the Spirit
Partager le film